Légion d’Honneur : en quoi cet ordre consiste-t-il ?

La Légion d’Honneur est un ordre national. Il donne droit à la décoration française la plus prestigieuse : l’insigne de la Légion d’Honneur. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cet ordre national. 

Comment la Légion d’Honneur a-t-elle été créée ?

La Légion d’Honneur a été créée en 1804 par Napoléon Bonaparte, lorsqu’il était Premier Consul. À cette époque, toutes les décorations de l’Ancien Régime avaient été abolies. De ce fait, les médailles et insignes étaient considérés comme royalistes, et donc indésirables dans la nouvelle République. 

A découvrir également : Quel est le rôle d'un témoin de mariage

Dès sa création, Napoléon souhaitait que cet ordre récompense à la fois les civils et les militaires. À l’issue d’un long débat et d’un vote très serré, la Légion d’Honneur a finalement vu le jour.

Quels sont les différents grades dans la Légion d’Honneur ?

La Légion d’Honneur comporte 3 grades ainsi que 2 dignités. Sauf cas exceptionnels, on entre dans l’ordre en tant que chevalier. En faisant preuve d’un nouveau mérite exceptionnel, il est ensuite possible d’être successivement : 

A lire aussi : Les tendances en matière de rénovation domiciliaire qui valent l'investissement

  • Promu au grade d’officier

  • Promu au grade de commandeur 

  • Élevé à la dignité de grand-officier 

  • Élevé à la dignité de Grand-Croix

Notez que l’on retrouve ces mêmes grades dans l’ordre national du Mérite, mais pas dans celui de la Libération (où tous les membres étaient compagnons et égaux).

Chaque grade de l’ordre est associé à un insigne de la Légion d’Honneur. Étant le premier dans l’ordre de préséance, il se porte sur le côté gauche, avant tout autre insigne.

Quelles sont les conditions pour entrer dans la Légion d’Honneur ?

Pour entrer dans la Légion d’Honneur, il est nécessaire d’avoir accompli un mérite exceptionnel à titre civil ou militaire. Sauf cas spéciaux, il est également demandé d’avoir accompli au moins 20 années d’activité. Il est obligatoire d’être de nationalité française pour intégrer l’ordre. Néanmoins, les personnes de nationalité étrangère peuvent obtenir la médaille sans entrer dans l’ordre.

Contrairement à la médaille du travail, la Légion d’Honneur ne se demande pas. Pour l’obtenir, il faut être recommandé par le corps social, identifié par un ministre et présenté au Président de la République. C’est à lui que revient la décision finale.

Quels sont les avantages lorsque l’on est dans la Légion d’Honneur ?

Parmi les questions les plus fréquentes sur la Légion d’Honneur, celle des avantages revient souvent. En effet, beaucoup se demandent si l’entrée dans cet ordre national est récompensée par des privilèges spécifiques. Historiquement, c’était en effet le cas : à l’époque de Napoléon, la Légion d’Honneur offrait une rente suffisante pour assurer « le pain et le tabac » aux décorés. Mais il faut rappeler qu’à l’époque, le système de retraite n’existait pas encore. Ce système avait pour but qu’aucun membre de la Légion d’Honneur ne se retrouve dans la misère.

De nos jours, la rente annuelle de la Légion d’Honneur n’est que symbolique : quelques dizaines d’euros. Cependant, cet ordre national offre un avantage bien plus intéressant : les filles, petites filles et arrière-petites-filles de décoré(e) peuvent étudier dans une maison d’éducation de la Légion d’Honneur. Il s’agit d’écoles prestigieuses, mais très sélectives.