À la découverte des métiers agricoles

Le secteur agricole est caractérisé par une grande flexibilité. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, travailler dans ce domaine ne veut pas forcément dire que l’on sera agriculteur ou éleveur. Il existe d’autres professions liées à l’agriculture. En réalité, c’est un secteur très dynamique qui offre de nombreuses perspectives d’emploi.

Quels sont les différents métiers du secteur agricole ?

Très souvent, l’image qu’on a d’une personne qui « travaille dans le secteur agricole », c’est celui d’un homme à l’âge avancé assis sur un mini tracteur ou sur un autre engin agricole, en train de travailler sur les chantiers. Pourtant, c’est beaucoup plus que cela. Certes, les professions agricoles sont à la base issues de traditions, mais désormais, elles tendent véritablement à se moderniser. Plusieurs paramètres sont maintenant pris en compte dans ce domaine, à savoir l’économie, l’environnement, le développement durable, les progrès techniques, la machinisation, etc.

A lire aussi :
4 conseils pour choisir la toilette ultime

Il est possible de travailler dans le domaine en tant qu’exploitant agricole, en tant que responsable de la gestion de la production et des employés, en tant que technicien agricole, ou même conducteur de machine (une profession qui a vu le jour grâce aux nouvelles technologies de production). Chef de silo, chef de culture, maître de chai… font également partie des métiers que l’on retrouve désormais dans le secteur agricole.

Certains diplômés peuvent également travailler dans le secteur à titre de conseiller agricole, ou de contrôleur sanitaire. La possibilité de s’orienter vers des professions davantage tournées vers l’expertise, le service, la recherche et l’industrie vous sera toujours offerte.

A lire en complément :
La mode est-elle le pragmatisme ultime ?

Bien se former au métier agricole

C’est parce que le secteur agricole s’est véritablement modernisé au fil des années qu’il est devenu indispensable d’être bien formé. Désormais, il faudra veiller à avoir une parfaite maitrise du secteur pour pouvoir bien exercer son travail, que ce soit sur le plan social, économique, technique, ou encore technologique. On attend de l’individu qu’il soit en mesure de faire preuve d’un réel professionnalisme. Il se doit également d’être très rigoureux dans l’exercice de ses fonctions.

De façon générale, il n’existe pas de formation spécifique pour l’agriculture. Étant donné que les métiers sont variés, il faudra s’appuyer sur ce critère pour bien se former. En plus d’une petite formation professionnelle courte comme le CAP par exemple, ou le BEP, ou même le Brevet professionnel, il est également possible de suivre des formations supérieures à l’université, dans les écoles de commerce et d’ingénieurs, etc.

Facebook
Twitter
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!