Qu’est-il arrivé aux prix du pétrole en 2017 ?

Pendant la majeure partie de l’année 2016, les prix du pétrole ont dominé les manchettes. L’envolée de la production pétrolière des producteurs américains de schiste bitumineux et de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a entraîné une baisse des prix.

Ce n’était pas la première fois que le prix du pétrole chute. Il a chuté rapidement dans le sud. Il a baissé à 10,68 euros le baril en 1986. Ensuite, l’OPEP a réagi en réduisant la production de pétrole pour ensuite l’augmenter. Le mouvement à la baisse des prix du pétrole en 2016 a fait naître un spectre similaire de bas prix du pétrole qui aurait pu durer pendant une période aussi longue.

Toutefois, 2017 a brisé la tendance, doublant le plus bas des prix de 2016. Pour comprendre le rebond, il est important de reconnaître les niveaux de l’offre mondiale qui ont été enregistrés l’année précédente. Il y a lieu de noter que la principale cause du bombardement des prix du pétrole est la surabondance de pétrole sur les marchés internationaux.

L’augmentation de la production et de la disponibilité du pétrole aux États-Unis a entraîné une surabondance de pétrole sur les marchés internationaux. La situation a été encore aggravée par la suppression des quotas de production par l’OPEP. L’Arabie Saoudite, le producteur de swing sur le marché pétrolier, a continué à maintenir ses niveaux de production malgré une nécessité de prix pour réduire l’offre. Les producteurs américains de schiste argileux ont également refusé de reculer. Ils ont continué à produire du pétrole pour conserver leur part de marché. Pourtant, les prix du pétrole ont chuté et ont rendu leurs méthodes non rentables et non viables.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, les prix du pétrole ont chuté à leur plus bas niveau en six ans en août 2015 en raison d’une augmentation de l’offre. Celle-ci aurait principalement été due à une réduction de l’offre. Dans un post sur le site web de Morningstar, l’analyste Stephen Simko a affirmé que ” des dizaines de milliards de dollars d’investissements à court terme ont été réduits ou reportés, ce qui fera que l’offre mondiale restera stable en 2016-17 “.

L’offre a diminué au premier trimestre de 2017, mais elle a suivi la demande, de sorte que le prix du baril de pétrole brut n’a pas changé. En plein milieu de l’année, le 11 juin, une hausse internationale de l’offre et une demande insuffisante ont fait chuter le prix du pétrole à 39,77 euros le baril. Il s’agit d’une baisse de près de 18 %.

Toutefois, ce niveau est encore bien au-dessus des plus bas enregistré en 2016. À cette époque, le prix du pétrole était tombé en dessous du niveau psychologiquement important de 26,70 euros. Cela avait ramené les marchés des matières premières à des niveaux proches de la panique. Ensuite, le coût du pétrole a diminué pendant une grande partie de 2017, plongeant à plusieurs reprises jusqu’au milieu de l’été.

La baisse a été moins erratique qu’en 2016, mais les experts ont parlé d’un territoire baissier sur l’ensemble du marché mondial du pétrole. La demande mondiale, qui était en hausse depuis quelques années, devrait continuer d’augmenter au cours des années à venir.

La demande mondiale de pétrole devrait augmenter de 1,3 million de barils par jour. La Chine sera le principal moteur et l’émergence de l’Iran comme grand consommateur. Les forages incontrôlés des producteurs américains de schiste bitumineux ont provoqué une surabondance d’approvisionnement en pétrole. En retour, les prix ont augmenté. La baisse de la production pétrolière américaine devrait inciter d’autres grands producteurs à baisser leurs prix. En effet, tant que la demande mondiale augmentera plus vite que l’offre, les prix devraient continuer à augmenter.

A lire en complément :
5 éléments à prendre en considération dans la gestion de l’argent d’un couple

Facebook
Twitter
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!