Mercedes : la première voiture autonome arrive en Allemagne

C’est Mercedes qui remporte la course de la technologie autonome sur le continent européen. La marque allemande va commercialiser ses premières voitures officiellement homologués autonomes de niveau 3 à circuler sur le territoire allemand. Il s’agira des Classes S et EQS, et même si pour l’heure cela ne concerne que l’Allemagne, la nouveauté pourrait bien se développer rapidement partout en Europe.

Un retard à rattraper

En Europe, la conduite autonome avait pris du retard, alors qu’elle est déjà autorisée aux États-Unis dans plusieurs états. Ainsi, c’est une petite victoire pour Mercedes qui parvient à être le premier constructeur hors américain à proposer des véhicules avec un niveau 3 d’autonomie. Cela correspond au niveau le plus élevé actuellement. Il suffira alors pour les possesseurs de voiture Mercedes de n’avoir qu’une main sur le volant et de laisser faire la machine pour le reste. La technologie sera accessible aux Classes S et EQS que l’on peut déjà trouver sur des plateformes spécialisées comme BYmyCAR. Aux États-Unis, il n’est même pas obligatoire d’avoir une main sur le volant. C’est une innovation importante qui tend à se développer et pourrait un jour devenir la norme.

A découvrir également : Tout savoir sur les pensions alimentaires

Le Drive Pilot de Mercedes 

Pour arriver à une conduite autonome en toute sécurité, Mercedes se démarque du principal concurrent sur le marché en mettant en place des caméras et des radars tout autour du véhicule. La marque a développé son propre Drive Pilot, un assemblage de technologies complémentaires qui s’adaptent selon la situation. Par exemple, les radars seront plus efficaces de nuit lorsque les caméras peuvent être perturbées par le manque de visibilité. Une belle avancée qui demande encore quelques progrès puisque pour l’instant les chanceux propriétaires de Mercedes n’auront pas la possibilité d’utiliser le Drive Pilot au-delà de 60 km/h. Il faudra pour l’instant se contenter de cela et c’est déjà un bon début puisque pour parvenir à cette innovation, la marque a collaboré étroitement avec les autorités publiques afin d’autoriser l’utilisation de ce pilotage automatique. 

Un privilège pour quelques heureux 

Loin d’être démocratisé pour tous, le Drive pilot ne sera d’abord disponible que pour les Classe S et EQS de Mercedes et la technologie sera en option pour une coquette somme de 5000 ou 7430 €. Un privilège qui restera alors réservé aux meilleurs modèles pour l’instant et qui donnera l’occasion à certains automobilistes d’apprécier davantage le paysage, de regarder un film ou tout simplement de se reposer un peu lors d’une partie d’un trajet. Il faudra être confiant et suivre l’évolution de cette technologie, mais son développement en Allemagne et avec un nouveau constructeur laisse présager de beaux jours pour cette innovation.

Lire également : Comment choisir e-cigarette ?

Peut-être que les voitures de demain seront toutes équipées un jour d’une technologie de pilotage automatique. Une technologie qui fait pourtant toujours débat, soit par rapport la méfiance et la sécurité, soit par rapport à son utilité. Certains préfèreront sans doute conduire par eux-mêmes, bien qu’ils aient la possibilité de faire confiance au véhicule. Le principal inconvénient est qu’il faudrait que presque tout le parc automobile soit équipé afin que cette technologie soit vraiment optimale et que l’on puisse l’utiliser dans plus de situations.