La médecine chinoise : fondement, approche et techniques

La médecine chinoise, riche de milliers d’années d’histoire et de pratique, offre une perspective unique et holistique sur la santé et le bien-être. 

Fondée sur des principes bien différents de la médecine occidentale, elle considère le corps humain comme un univers à lui seul, dans lequel tout élément vit et agit de manière interdépendante ; le corps et ses organes, ses muscles, l’esprit et ses tensions, ses blessures ainsi que l’environnement et ses vibrations : tout est lié. Si un déséquilibre se produit quelque part, un autre est engendré ailleurs ; un peu comme l’effet papillon… 

Lire également : Est-il sûr de faire appel à un chirurgien plastique en ligne ?

La médecine chinoise a donc pour objectif premier de prévenir avant de guérir !

Les principes fondamentaux de la médecin chinoise 

La médecine chinoise repose sur des principes fondamentaux qui reflètent une vision holistique de la santé et du bien-être. Cette pratique ancestrale est alors solidement assise sur des piliers essentiels qui permettent de proposer une approche préventive qui permet une réelle compréhension de Soi, de son corps et de son esprit, de son environnement, via une régulation énergétique !

A lire aussi : Comment faire baisser la fièvre d’un bébé naturellement ?

Voici quels sont ses concepts, ses piliers.

Le Yin et le Yang

Le Yin et Yang est un concept central de la philosophie chinoise. Souvent mal compris et mal utilisé, il représente les forces opposées présentes dans l’Univers, certes, mais pourtant complémentaires ; chacune d’elles permet un équilibre. Le Féminin et le Masculin, l’Ombre et la Lumière, le Passif et l’Actif,  l’Inhibition et l’Excitation… L’extrême de l’un comme de l’autre n’est jamais bon car c’est alors que se produisent des déséquilibres au sein d’un organisme. 

L’équilibre dynamique entre le Yin et le Yang est essentiel pour maintenir la santé.

Les 5 éléments

Les 5 éléments, contrairement à ce que l’on peut imaginer dans l’image collective occidentale, ne sont pas considérés dans la médecine chinoise comme des matières en soi. Dans cette pensée, ils sont davantage un mouvement continu avec une circulation tantôt ralenti, se densifie, se cristallise, se remet en mouvement… Nous parlons ici du bois, du feu, de la terre, du métal et de l’eau. 

Ils représentent différents aspects de la nature et de l’énergie. Interconnectés et interdépendants, leur équilibre est vital pour la santé et le bien-être.

Le Qi

Le Qi, souvent traduit par le terme de “énergie vitale”, est une force fondamentale qui circule à travers le corps et l’Univers. Elle passe à travers les méridiens et les organes du corps. Des pratiques telles que l’acupuncture, le Qi Gong et le Tai Chi visent à la réguler et à la renforcer ; il faut alors travailler directement sur un déséquilibre intérieur.

Les méridiens

Les méridiens sont des canaux invisibles à travers lesquels le Qi circule dans le corps. Ils sont associés à des organes spécifiques et sont utilisés comme base pour le diagnostic et le traitement en acupuncture et en acupressure.

L’équilibre des organes internes

L’équilibre des organes internes est fondamental dans cette médecine ancestrale. Interconnectés et influencés par les émotions, l’alimentation, le mode de vie et l’environnement, ces organes sont alors balancés entre différents états. Lorsque l’un d’eux est déséquilibré, cela peut avoir un impact sur l’ensemble du corps, ce qui souligne l’importance de maintenir un équilibre holistique pour la santé.

Il faut alors également comprendre ce qui se passe dans le domaine du psychique. Eh oui, ce qui se passe en nous, au niveau de notre esprit, agit sur nos organes, sur nos tissus, sur nos articulations ou nos muscles ; il ne faut donc pas ignorer une douleur, quelle qu’elle soit. D’ailleurs, n’oublions pas que des douleurs sont souvent l’expression de nos maux !

Comprenez-vous désormais en quoi la médecine chinoise est une approche préventive et non pas curative ? Comprenez-vous pourquoi l’on préfère parler de soin plutôt que de guérison ? Avec de nombreuses méthodes alternatives et holistiques telles que l’acupuncture ou le Tai Chi, par exemple, il est possible d’agir avant même qu’une ombre n’apparaisse sur le tableau de votre santé et de votre bien-être.

La médecine chinoise et ses méthodes de soin préventives

La médecine chinoise offre un éventail de méthodes de soins préventives qui visent à maintenir l’équilibre énergétique du corps via une régulation douce. Ici, comme vous le savez désormais, nous ne parlons pas de “guérir” ni de “guérison” mais nous proposons davantage des approches préventives globales.

Nous vous présentons les plus connues.

L’acupuncture

L’acupuncture est une méthode de soin que l’on connaît depuis des millénaires. Elle consiste à insérer de fines aiguilles sur des points spécifiques du corps pour réguler la circulation du Qi, que l’on connaît également sous le nom d’énergie vitale. Souvent utilisée pour soulager la douleur, réduire le stress, améliorer la digestion, renforcer le système immunitaire et traiter une variété de troubles physiques et émotionnels, elle est de plus en plus utilisée en occident.

La diététique chinoise

La diététique chinoise est basée sur les principes de Yin-Yang, des Cinq Éléments et de la nature énergétique des aliments, visant à équilibrer le Qi à travers une alimentation équilibrée et appropriée à chaque individu. En choisissant les aliments en fonction de leurs propriétés énergétiques, il est alors possible de soutenir la santé, de prévenir les maladies et de traiter les déséquilibres énergétiques.

Le Qi Gong

Le Qi Gong est une pratique ancestrale qui combine la respiration consciente, les mouvements fluides et la méditation afin de renforcer le Qi et de promouvoir la santé globale d’un individu. Elle comprend une variété d’exercices et de techniques réalisés de manière à stimuler la circulation de cette énergie vitale à travers le corps, à renforcer les organes internes, à améliorer la flexibilité et la force et à calmer l’esprit.

Le Tai Chi

Le Tai Chi est souvent décrit comme une forme de Qi Gong (pratique de la respiration fondée sur la connaissance et la maîtrise du souffle) en mouvement, se caractérisant par des mouvements lents, fluides et gracieux. Ces derniers favorisent la circulation du Qi, renforcent le corps, améliorent l’équilibre et la coordination et apaisent l’esprit. 

Elle est largement reconnue pour ses bienfaits sur la santé !

Découvrez cette approche holistique !

Bien que nous sommes habitués et attachés à notre médecine occidentale traditionnelle, nous voyons de plus en plus des pratiques de soins préventifs de médecine chinoise émerger au sein de notre société, mettant en lumière ces approches douces qui considèrent le corps, l’esprit et l’environnement comme interdépendants. 

En en apprenant davantage à leur sujet, en comprenant comment elles fonctionnent et comment notre organisme fonctionne, il est alors plus facile de prévenir les maladies, traitant les déséquilibres à un niveau profond. C’est en allant chercher au plus profond de Soi, qu’il est possible d’éviter des symptômes, d’éviter des maladies. 

Assurer un équilibre du corps et de l’esprit, c’est assurer une vie saine !

Pour ce faire, qu’en est-il de l’éducation à ce sujet ? En effet, si nous nous satisfaisons de nos méthodes modernes et occidentales, que nous sommes conscients de son importance, nous ne pouvons pas réfuter celle de l’éducation concernant les principes de la médecine chinoise pour favoriser une meilleure compréhension de cette approche préventive.

Il faut alors encourager les lectures et les débats pour explorer ces pratiques et les considérer comme un complément à la médecine occidentale traditionnelle ; il faut pouvoir en faire des médecines non pas parallèles mais complémentaires ! C’est ce que nous devons promouvoir.