Coronavirus : comment nous a-t-il incités à consommer local ?

Bien que la pandémie du Covid-19 se soit plus ou moins atténuée, les répercussions continuent à se faire ressentir au niveau de nos habitudes. Les déplacements sont moins fréquents et le commerce en ligne a pris énormément de place. A cela s’ajoute le besoin de sécurité sur les produits achetés, ce qui a poussé la population à consommer local.

Le commerce de proximité fortement plébiscité

Le coronavirus a bouleversé les habitudes des populations du monde entier. Avec le confinement, les achats en magasin ont chuté, laissant place au commerce en ligne. Mieux encore, la population a commencé à consommer local compte tenu de différents aspects sanitaires et restrictifs. Le commerce de proximité est né et a même été amélioré grâce à internet à travers diverses plateformes. C’est dans cette optique que The-ring.io, une application 100% mobile, a permis la relation entre les clients et les commerçants pour promouvoir la consommation locale. Les commerçants locaux ont ainsi joué un rôle prépondérant dans l’approvisionnement de la communauté durant la pandémie.

A lire aussi :
Quelles sont les caractéristiques du e-liquide La Chose ?

Le principal avantage du commerce de proximité est sans aucun doute la possibilité de suivre le produit, par conséquent de garantir son authenticité. S’approvisionner auprès du commerçant du coin vous assurera des produits frais et de bonne qualité, mais surtout locaux. Non seulement la démarche soutient l’économie locale, mais elle préserve également l’environnement.

A lire également :
E cigarette avec ou sans mèche ?

Le coronavirus, un coup de pouce aux produits locaux

En France, depuis le début du confinement, les producteurs n’ont cessé d’approvisionner la population en produits locaux. Un tremplin pour eux et une assurance pour les consommateurs. L’origine même du coronavirus n’étant pas réellement identifiée et sa propagation se faisant à vitesse exponentielle, les consommateurs se méfient de ce qu’ils achètent et mangent.

Durant le confinement, la vente de produits alimentaires locaux est montée en flèche. Depuis, une réelle prise de conscience s’est emparée des Français. Ils sont davantage portés sur les produits plus sains, mais aussi made in France, et ce, malgré leur coût plus élevé. Une tendance qui a permis de mettre en valeur le travail de producteurs dont l’activité a été mise à mal par la crise sanitaire. Mais celle-ci n’a pas eu que des désavantages . Depuis le début de cette crise, de nouvelles plateformes mettant en relation les consommateurs et les producteurs locaux ont vu le jour. Dans certaines localités, la vente directe a également eu le vent en poupe, favorisant ainsi l’achat local.

Les habitudes alimentaires ne sont pas les seules à avoir été modifiées. Conscients des pertes économiques créés par la crise du coronavirus, les consommateurs favorisent davantage tout ce qui est made in France. Un soutien incontestable à l’économie locale.

Consommer local, quels enjeux ?

Si le « consommer local » a été encouragé bien avant la crise sanitaire, il a davantage trouvé son sens durant celle-ci. On peut se demander toutefois si cette pratique aura toujours autant la cote après la pandémie. L’un des seuls inconvénients des produits locaux est qu’ils sont un peu plus chers que les produits importés. Si à ce jour les consommateurs font l’impasse sur les prix, qu’en sera-t-il à la fin de l’épidémie. Par ailleurs, consommer local soulève la question de la pénurie. Les producteurs locaux, quel que soit le domaine, pourront-ils assurer l’approvisionnement régulier de la population ?

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!