Contrôle technique : les prix ont véritablement flambé

Cette année, le constat est général : les tarifs concernant le contrôle technique ont véritablement flambé. Désormais, le fait de passer son véhicule dans un centre coûte plus de 77 euros. À Nice, le bonnet d’âne revient à plus de 95 euros et les taux de contre-visite annoncés semblent devoir être revus à la hausse. Le contrôle technique n’a jamais été aussi coûteux.

Des tarifs beaucoup plus salés

Les changements concernant le nouveau contrôle technique touchent plusieurs points. On ne parle plus du nombre de contre-visites qui a vraiment augmenté. Mais on parle aussi (et surtout) des tarifs qui ont véritablement bondi. Il suffira de se rendre sur Auto Sécurité pour s’en convaincre. Si cette situation pouvait s’expliquer par la durée de l’épreuve, il n’en est rien pourtant. Après un temps d’adaptation, la durée de l’examen n’a finalement augmenté que de dix minutes.

A lire également :
Comment refaire la finition d’une baignoire ?

Il n’existe alors aucune explication plausible qui viendrait justifier les hausses de prix induites par la réforme. Après plusieurs années de hausses modérées, le tarif moyen de l’épreuve a fini par bondir de 12,3 % rien qu’en une année. Un chiffre exceptionnel étant donné que les prix sont habituellement stables. Il semblerait donc que les centres aient profité de cet alibi (la durée de l’épreuve) pour appliquer une grande augmentation. Ce qui leur avait été interdit jusque-là. Le contrôle est devenu très cher.

Report du nouveau durcissement du contrôle technique

A découvrir également :
La pompe submersible dans tous ses états

Les marées jaunes (lesquelles animent les Parisiens) tiennent à ce que le nouveau durcissement soit reporté jusqu’au 1er juillet. Elles y ont d’ailleurs contraint les pouvoirs publics. Mais cette date approche à grands pas. Si les choses sont toujours maintenues dans cette lancée, le contrôle continuera d’être toujours coûteux. Cette fois-ci, ce sont les diesels qui sont surtout concernés. La hausse du contrôle technique devait être la conséquence de la durée de l’examen qui devait s’allonger. Mais les choses ne se sont pas déroulées ainsi. De plus, la hausse est beaucoup trop importante pour laisser passer.

Désormais, un conducteur véhicule léger peut se voir obligé de payer 80 euros pour le contrôle technique de son automobile. Les détenteurs de véhicules utilitaires peuvent verser jusqu’à 100 euros. Le portefeuille des conducteurs subit actuellement un véritable impact avec ce nouveau durcissement. Le choix du centre est également déterminant dans ce cas. Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne et c’est la raison pour laquelle les tarifs varient.

Facebook
Google+
Twitter
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!