Cinq façons d’arrêter d’utiliser les tampons

Par quoi peut-on remplacer le tampon ?

1. Passez à une coupe menstruelle

Fabriquées en silicone de qualité médicale et généralement disponibles en deux tailles, les coupelles menstruelles peuvent contenir jusqu’à 12 heures d’écoulement, comparativement à 4 à 8 heures avec un tampon. Bien que la Lunette de lune soit encore la plus connue, il y a maintenant une abondance de coupelles menstruelles, celle  qui prétend être la seule qui peut être portée pendant les rapports sexuels, celle qui est conçue spécialement pour les bas cervix. Cependant, un gynécologue consultant et porte-parole des obstétriciens et gynécologues d’une institution mondialement renommée, prévient que les tasses menstruelles ne conviennent pas aux femmes à qui on a conseillé de ne pas utiliser de tampons.

2. Donnez un coup de pouce aux tampons réutilisables

Les Serviettes hygiéniques en bambou

Si les déchets environnementaux sont préoccupants, des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables sont disponibles dans une variété de styles et d’épaisseurs. La codirectrice du réseau des femmes pour l’environnement, recommande de les rincer à l’eau froide, puis de les ajouter à votre lavage normal sans conditionneur de tissu. Il existe même des modèles simples pour la fabrication de vos propres tampons. Le gynécologue dit que si vous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) utiliser quoi que ce soit qui est inséré dans le vagin, les serviettes hygiéniques sont une bonne alternative,  des serviettes en coton ou en bambou moins susceptibles de causer une irritation.

3. Essayez des sous-vêtements d’époque

Celles qui ne peuvent pas (ou ne se sentent pas à l’aise) utiliser des tampons, des serviettes ou des tasses menstruelles peuvent bénéficier de pantalons d’époque. Les sous-vêtements absorbants, destinés à éradiquer la peur des fuites, sont particulièrement utiles les premiers et les derniers jours d’une période où le flux tend à être plus léger.

4. Passez à une option écologique

Les tampons écologiques

La codirectrice du réseau des femmes pour l’environnement explique que l’utilisation de tampons et applicateurs génère plus 200.000 tonnes de déchets par an en France, le plastique étant un matériau prédominant. Actuellement, des boutiques proposent  des tampons en coton biologique avec des applicateurs en carton biodégradable.

5. Abandonnez le tabou

Il est essentiel que les femmes discutent de leurs menstruations pour pouvoir faire des choix éclairés quant aux produits qui leur conviennent le mieux et qui sont les plus confortables. Selon la codirectrice du réseau des femmes pour l’environnement, “la sensibilisation du public aux impacts environnementaux et sanitaires des différents produits d’époque est très faible et exacerbée par le tabou et la honte persistants qui entourent les périodes. Les règles ne devraient pas être un sujet tabou.”

A lire aussi :
5 choses à retenir sur le vol en magasin

Facebook
Twitter
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!