15 conseils d’affaires que tout entrepreneur devrait savoir

Le principal problème des fondateurs et des propriétaires de petites entreprises est qu’ils sont des experts dans leur domaine et des novices en ce qui concerne la gestion efficace d’une entreprise. C’est ce qui les fait habituellement tomber tôt ou tard.

Ne laissez pas cela vous arriver. Admettez que vous ne savez pas ce que vous ne savez pas sur le monde des affaires. Commencez par ces 15 conseils garantis pour vous aider, vous et votre entreprise, à vous protéger d’éventuelles situations embarrassantes. Certains de ces conseils sont simples, d’autres sont contre-intuitifs, mais ils sont tous vrais. Et un jour, ils vous sauveront de tous les types de désagréments.

1- Assurez-vous toujours qu’il y a suffisamment d’argent dans la banque

Le mode le plus courant d’échec commercial, haut la main, est l’épuisement des liquidités. Si vous savez que vous avez un problème de trésorerie ou de liquidité à venir, corrigez-le dès maintenant.

2- Vous ne pouvez pas virer immédiatement les mauvais employés

Vous ne le pouvez pas, c’est tout. Assurez-vous simplement que vous savez que c’est eux le problème, pas vous (voir le conseil suivant).

3- Vous pourriez probablement être le problème

Quand j’étais jeune manager, mon entreprise nous a tous envoyés à une semaine de formation de qualité où le concept le plus important que nous avons appris est que 90% de tous les soucis en entreprise proviennent de problèmes de gestion. Lorsque les choses ne vont pas bien, le premier endroit où chercher des réponses est dans le miroir.

4- Prenez soin de vos meilleurs employés

Cela vaut pour toutes les entreprises, grandes et petites. La perte d’un employé vedette est énorme, mais les dirigeants d’entreprise prennent rarement le temps de veiller à ce que leurs collaborateurs les plus performants soient correctement motivés, stimulés et rémunérés.

5- Vos employés ne sont ni vos enfants, ni vos assistants personnels, ni votre psy

Si vous les utilisez de la mauvaise façon et les abusez, vous en arriverez à le regretter.

6- Apprenez à dire “oui” et “non”

Les deux mots les plus importants que les propriétaires d’entreprise et les fondateurs ont à leur disposition sont “oui” et “non”. Apprenez à en dire beaucoup. Et cela signifie qu’il faut être décisif. La raison la plus importante de se concentrer, pour être clair sur ce que fait votre entreprise, est d’être clair sur tout ce qu’elle ne fait pas.

7- Écoutez vos clients

Je ne comprends pas à quel point la plupart des entrepreneurs attachent une grande importance à la valeur de leurs clients, non seulement leurs commentaires et leurs informations comptent parmi les informations les plus critiques qu’ils auront jamais apprises, mais leur activité renouvelée est l’activité la plus facile à obtenir.

8- Apprenez deux mots, la méritocratie et le népotisme

Le premier est la façon dont vous dirigez une organisation, notamment en reconnaissant, en récompensant et en rémunérant uniquement en fonction des capacités et des réalisations de chaque individu. La seconde est la façon dont vous ne dirigez pas une organisation, en jouant les favoris et en faisant preuve de partialité.

9- Savoir quand et avec qui ne pas être transparent

La transparence est aussi préjudiciable à certains moments que bénéfique à d’autres. Il y a des moments pour partager ouvertement et des moments pour se retenir. Vous devez savoir quand et avec qui faire l’un par rapport à l’autre. Cela vient avec l’expérience.

10- Faites confiance à votre instinct

Cette phrase est souvent répétée, mais est rarement comprise. Cela signifie que votre propre instinct est un outil de prise de décision extrêmement précieux. Trop souvent, nous finissons par dire rétrospectivement et avec regret : “Bon Dieu, je savais que c’était une mauvaise idée.” Mais la clé est de savoir comment accéder à votre instinct. Prenez une pause, taisez-vous et écoutez-vous.

11- Protégez et défendez votre propriété intellectuelle

La plupart d’entre vous ne connaissent pas la différence entre un droit d’auteur, une marque de commerce, un secret commercial et un brevet. Ce n’est pas acceptable. Si vous ne protégez pas et ne défendez pas votre propriété intellectuelle, vous perdrez votre seul avantage concurrentiel.

12- Apprenez à lire et à écrire des accords efficaces

Vous connaissez l’expression “les bonnes clôtures font les bons voisins” ? C’est la même chose en affaires. Plus vos accords sont efficaces, meilleures seront vos relations commerciales.

13- Dirigez votre entreprise comme une entreprise

Beaucoup trop d’entrepreneurs dirigent leur entreprise comme une extension de leurs finances personnelles. Mauvaise idée. Très mauvaise idée. Construisez la bonne entité commerciale et séparez-la de votre vie personnelle.

14- Maîtrisez vos finances dans les détails

Si vous ne connaissez pas vos revenus, vos dépenses, vos besoins en capital, vos bénéfices (bruts et nets), votre dette, vos flux de trésorerie et votre taux d’imposition effectif, vous avez notamment des problèmes. Grande difficulté.

15- Vous ne savez pas ce que vous ne savez pas

L’humilité est un trait puissant pour les dirigeants et cela vaut pour les nouveaux propriétaires d’entreprise, les PDG vétérans de sociétés multinationales et pour tous les autres. Plus souvent qu’autrement, vous regretterez de savoir que vous connaissiez toutes les réponses.

Derrière chaque entreprise en faillite se trouvent des chefs d’entreprise dysfonctionnels, délirants ou incompétents. L’ironie est qu’aucun d’entre eux n’avait la moindre idée de ce qui était vrai à l’époque. Encore plus triste, la plupart n’en sont pas toujours conscients. Ne finissez pas comme l’un d’eux.

A lire également :
Haut de gamme d’occasion : pour rouler surclassé sans trop se ruiner

Facebook
Twitter
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!