Quels sont les effets indésirables du poppers ?

Le poppers est une substance vasodilatatrice, c’est-à-dire qu’il a pour effet de dilater les vaisseaux. Lorsqu’il est inhalé, il donne au consommateur l’impression de planer. Autrefois utilisé pour soulager des malaises cardiaques, il sert désormais de substance récréative ou psychosexuelle. Toutefois, un usage excessif ou contre-indicatif peut entraîner des effets indésirables sur l’organisme. Retrouvez plus de détails dans cet article.

Les effets indésirables en cas d’utilisation occasionnelle du poppers

Même à usage occasionnel, le poppers peut créer des effets néfastes non négligeables chez l’être humain.

A découvrir également : Comment séduire en terre étrangère ?

La diarrhée et les crampes abdominales

La consommation du poppers à court terme peut entraîner des effets secondaires, dont la diarrhée. Ne vous étonnez donc pas si vous allez aux toilettes de manière répétitive après avoir inhalé cette substance. À cela peuvent également s’ajouter les douleurs abdominales ou des crampes d’estomac.

Le dysfonctionnement érectile

Une prise de poppers peut causer des problèmes érectiles passagers. Le principe est simple. En effet, cette substance chimique entraîne une dilatation des vaisseaux et par conséquent les organes ne sont plus parfaitement alimentés. Cela peut provoquer des troubles de l’érection. Si vous êtes un fervent consommateur de ce produit, il faudra s’y attendre.

A lire également : Bacs de rétention en plastique : quelles normes ?

Les rougeurs et gonflements

Le poppers lorsqu’il est consommé occasionnellement peut aussi faire apparaître des rougeurs sur le visage. Il est alors possible que votre visage enfle après inhalation de cette substance. En plus, vous pouvez constater l’apparition des croûtes jaunâtres et de brûlures autour de vos lèvres et de votre nez.

Les vomissements, vertiges et violentes céphalées

D’autres effets néfastes dus à l’inhalation occasionnelle du poppers sont le vomissement, la nausée et le vertige. Vous pouvez aussi souffrir de violents maux de tête accompagnés d’une forte fièvre et de transpiration. Si les effets persistent, vous devez consulter un médecin au plus vite.

Les effets indésirables en cas d’utilisation fréquente

Comme pour toute substance, l’excès finit toujours par nuire au bon fonctionnement de l’organisme. Concernant le poppers, le consommateur est exposé aux conséquences suivantes en cas d’inhalation fréquente.

Des malaises cardiaques

Étant donné que le pops est également employé comme un produit psychosexuel, il est indispensable de faire très attention. En effet, la prise du poppers dans un usage sexuel ne doit pas s’associer au Viagra, au Cialis ou à tout autre médicament propice à l’érection. Si vous le faites, les interactions peuvent engendrer un malaise cardiaque et se révéler mortelles. À cela se greffent des troubles cardiovasculaires comme la tachycardie, l’hypotension artérielle et le collapsus cardiovasculaire. Il faudra donc faire attention, car votre vie en dépend.

Des troubles sanguins

En cas d’inhalation prolongée du poppers, vous risquez une hémolyse aiguë. Cela pourrait provoquer une acidose métabolique ou une insuffisance rénale aiguë. Avec une dose plus élevée de poppy dans le sang, le consommateur s’expose à :

  • une dyspnée ;
  • une douleur angineuse ;
  • des convulsions ;
  • un coma.

De la même manière, la diminution de la quantité des globules rouges peut provoquer une anémie sévère due à l’instabilité de l’oxygène.

Des problèmes oculaires et psychiques

Comme autre effet indésirable causé par l’inhalation fréquente du poppers, vous avez la diminution de l’acuité visuelle ou plus précisément les problèmes de vue. Vous êtes également exposé à plusieurs troubles psychiques. Si vous devenez intrépide, impulsif, dépressif ou anxieux, c’est certainement parce que vous prenez fréquemment cette substance vasodilatatrice. Vous pouvez aussi souffrir de troubles cognitifs de la mémoire et de l’attention ou encore de troubles obsessionnels et compulsifs.

Une addiction aux drogues

Plusieurs consommateurs de poppers ayant décidé d’atteindre un niveau supérieur finissent par sombrer dans les stupéfiants. C’est ainsi que l’inhalation fréquente d’une telle substance peut être une porte ouverte à la consommation de réelles drogues.

Le poppers étant considéré comme un psychotrope, ses adeptes après l’avoir longtemps inhalé estiment être aptes à passer à la vitesse supérieure. Ils basculent donc vers des substances plus fortes comme du cannabis, de la cocaïne ou encore de l’ecstasy. In fine, ils développent une dépendance à ces diverses drogues.

En somme, le poppers présente de multiples dangers pour la santé de l’homme. Il est donc impératif d’en consommer avec modération.