Que signifie GNU : définition de GNU

Le projet GNU est une œuvre pour le progrès du logiciel libre, visant la création d’un système d’exploitation à part entière. GNU est un système d’exploitation qui respecte la liberté des utilisateurs. Il importe cependant de tout savoir sur cet outil pour une meilleure utilisation.

Quelle est la signification de GNU ?

Le projet GNU est un projet créé et annoncé par Richard Stallmann en 1983. GNU signifie GNU’s not Unix et veut dire « GNU n’est pas Unix ». Cette dénomination est connue comme étant le premier acronyme récursif ; un acronyme dont l’une des lettres le désigne lui-même.

A lire aussi : Comment localiser un téléphone portable volé ?

Le projet a pour but de développer la notion du logiciel libre, sachant que dans le jargon de l’informatique, la liberté ne signifie pas gratuité. La résolution du projet GNU est de donner la possibilité aux utilisateurs volontaires de contribuer à son développement c’est-à-dire d’étudier, de distribuer, d’exécuter, d’améliorer et de modifier le logiciel.

Cela voudrait dire que les utilisateurs ont la liberté d’utiliser, de copier et de partager le logiciel. Ils peuvent également y apporter des modifications pour qu’il réponde à des besoins précis, et même partager les versions modifiées. La licence publique générale GNU (GNU General Public License), sous forme abrégée GNU GPL, fixe les clauses de copies, de distribution et de modification des logiciels libres.

A découvrir également : Cigarette électronique : quelle puissance ?

Objectif du projet GNU

En 1985, Richard Stallmann a cofondé la Software Foundation pour le lancement du projet GNU Linux. Ce dernier a été lancé dans l’objectif de créer un système d’exploitation libre inspiré d’Unix. Linux est le noyau même du système d’exploitation GNU/Linux, système regroupant deux éléments, dont le projet GNU (GNU n’est pas Unix) et le noyau Linux.

Le projet GNU offre aux utilisateurs une alternative aux logiciels, systèmes et produits informatiques protégés par les droits d’auteur et parfois inaccessibles en raison de leurs prix astronomiques.

Différence entre le logiciel libre et le logiciel gratuit

Il arrive souvent de confondre le logiciel libre et le logiciel gratuit, ce qui ne devrait pas être le cas. Le terme « free software » est bivalent, car « free » veut dire à la fois « libre » et « gratuit ». C’est justement à cause de cette double définition que la communauté de développeurs a fait la distinction entre les logiciels open source et les logiciels libres.

Le terme « open source » a donc été proposé en 1998 par Christine Peterson afin que cette réalité se notifie dans les mots. L’objectif de cette proposition est de montrer qu’un logiciel a un coût. Les logiciels open source, à l’égal des logiciels libres, ne sont pas des logiciels gratuits.

Quelques exemples de logiciels open source de licence GNU

Le logiciel open source requiert des ressources financières, humaines et matérielles pour son développement. Ces ressources sont les mises à jour, les modifications aux besoins d’une entreprise et la résolution des problèmes en l’absence de support. Il y a une multitude de logiciels open source qui sont classés par catégorie :

  • CMS : Drupal (GNU) ;
  • Éditeur de texte : Notepad2 (GNU) ;
  • Client FTP/transfert de fichiers : Filezilla (GNU GPL) ;
  • Navigateur web : Mozilla Firefox (GNU GPL) ;
  • ERP : Odoo (GNU GPL) ;
  • Système d’exploitation : Red Hat Linux.

Le projet GNU est considéré comme un chef d’œuvre, car il apporte beaucoup de solutions aux développeurs qui ont le libre arbitre d’exécuter n’importe quelle tâche. En plus de résoudre des problèmes existants, un logiciel GNU peut être modifié afin de s’adapter mieux aux exigences de l’utilisateur.