Tout savoir sur les feux d’artifice

Les feux d’artifice interviennent à toutes les occasions. Des explosions aux couleurs et effets multiples revêtent un attrait symbolique et culturel pendant les fêtes et les spectacles pyrotechniques. Des chandelles, fusées, bombes donnent de l’embarras de choix, même s’ils sont très souvent associés aux multiples occasions auxquelles ils ajoutent une touche spéciale.

Origine et évolution des feux d’artifice

Les feux d’artifice puisent leur origine en Chine vers les années 1044, où ils étaient utilisés pour célébrer les victoires à l’issue des guerres. Sous l’angle de leur structure, la recette s’apparente un tout petit peu à celle de la poudre à canon, arme de guerre très redoutée durant cette ère. Ils ont réussi à se propager en Europe où ils ont subi de multiples transformations. La transformation la plus notable en France fut l’adaptation en plusieurs autres variétés de couleurs, tandis qu’auparavant on ne connaissait que des couleurs or et argent. Le feu fut ainsi transporté en Europe par Marc Polo. En France, le premier feu a lieu en 1606 lors du baptême du futur roi Louis XIII. Pour acheter vos feux d’artifice, prenez le temps de la comparaison.

A lire également : Personnalisez vos équipements d'équitation !

Conception et mise en marche

L’art pyrotechnique repose sur un composé essentiel : la poudre noire. Une enceinte fermée, un carburant et un combustible permettront d’activer le mécanisme. Plus le confinement est sophistiqué, plus on pourra s’attendre à des effets violents. Plusieurs autres composés chimiques pourront intervenir pour rendre chaque recette unique. De nombreuses solutions chimiques permettent également d’améliorer l’odeur issue de l’explosion dans le but d’obtenir un effet plus raffiné. Le mode d’emploi de chaque élément dépend de l’effet que le pyrotechnicien souhaite projeter.

Les multiples effets esthétiques

Lors de l’explosion des feux d’artifice, on remarque d’abord de nombreuses couleurs. Ces couleurs sont délicatement choisies par l’artificier et correspondent à différents composés chimiques. Le cuivre correspond au bleu, le baryum pour le vert, le potassium pour le violet, le jaune pour le sodium, le calcium pour l’orange, le strontium pour le rouge, etc. 

A voir aussi : Quel cadeau femme de 60 ans ?

Des particules d’aluminium permettent aussi d’obtenir plus de lumière. A côté des couleurs, on note également de multiples formes qui sont incrustées dans la bombe pour une meilleure l’explosion. Ce sont des billes de poudre qu’on appelle étoiles. On pourra donc contempler des formes en pivoines ou sphériques et même des doubles cercles, des cœurs, des marrons d’air, des palmiers, des saules pleureurs et de multiples formes géométriques. 

Certains pyrotechniciens, ceux qui ont une maîtrise plus étendue de l’art bien sûr, utilisent des mortiers pour un effet graduel dans l’air. C’est lorsque que le mortier atteint un certain niveau qu’on pourra entendre le feu s’exploser. La réussite de cette conception dépend essentiellement de la longueur de la mèche, qui brûle graduellement et produit l’effet escompté. On observe également les effets en étage, qui proviennent du classement des billes de poudre à l’intérieur du dispositif, de façon à créer des explosions successives.

Lorsque votre spectacle se déroule dans un domaine privé, vous n’avez pas besoin d’une quelconque autorisation. Si vous souhaitez le faire sur une place publique, il sera nécessaire d’avertir afin d’obtenir l’aval de la mairie.